8 mars : je marche pour les droits des femmes. 

Le vendredi 8 mars 2024, je marchais pour défendre les droits des femmes.

Au lendemain de la victoire de l’IVG dans la Constitution qui sanctuarise la liberté des femmes à disposer de leur corps, les combats à mener vers l’égalité de genre restent nombreux. 

En France, les femmes représentent 70% des travailleurs et travailleuses précaires. En effet, à travail égal, elles pâtissent d’un écart de 26% entre leur salaire et celui des hommes. De plus, ayant à charge la majeure partie du travail domestique qui, lui-même, n’est pas rémunéré : elles sont sujettes aux contrats précaires et/ ou aux temps partiels, qu’elles occupent en grande majorité. Les femmes subissent également la dévalorisation des métiers dits “féminisés” notamment dans le domaine du care. Cette précarité sera accentuée davantage avec la réforme des retraites.