Hommage à l’insurrection de la Commune de Paris

Commémoration à l’insurrection de la Commune de Paris

18 mars 1871 une insurrection éclate à Paris contre le gouvernement d’Adolphe Thiers qui est alors obligé de fuir à Versailles. Des élections municipales sont organisées et la Commune est alors rapidement proclamée.

Pendant 71 jours, de nombreuses réformes vont être menées par les parisien.nes sur des sujets sociaux et féministes : enseignement laïc, interdiction du travail de nuit pour les ouvriers boulangers, journée de travail limitée à 10 heures, fin des retenues de salaires dans les ateliers et les usines. 

Des figures féministes émergent comme André Léo, Paule Minck mais aussi Louise Michel, qui vont incarner la lutte pour le droit des femmes et des travailleuses, l’union libre et l’instruction laïque des jeunes filles. 

Toutefois, la Commune est rapidement rattrapée par les forces du gouvernement d’Adolphe Thiers. Du 21 au 28 mai, la “semaine sanglante” écrase la Commune de Paris. L’avancée des soldats de Versailles sur la capitale se solde par de très violentes répression au cours desquelles plus de 200 000 communards vont trouver la mort.

153 ans après, aux côtés des élu.es locaux et habitant.es du 20e arrondissement,  j’ai souhaité rendre hommage à cet épisode historique qui a marqué notre Ville et qui continue d’être source d’inspiration dans nos luttes humanistes, écologistes et féministes.