Avenir de la filière bio

Le 18 octobre 2023 j’ai auditionné au Sénat la directrice de l’Agence Bio ainsi que le président de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique pour aborder les enjeux cruciaux que traverse cette filière.

Le 18 octobre 2023 j’ai auditionné au Sénat la directrice de l’Agence Bio ainsi que le président de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique.

Avec l’inflation, les ventes de produits Bio s’effondrent et le monde paysan va mal. Alors que les prix de vente de la filière bio ne font qu’augmenter et que nos producteurs ne sont, pour autant, pas mieux rémunérés, il est temps de questionner notre modèle agricole. 

Ces échanges nous ont permis d’interroger le rôle de la grande distribution dans la crise du bio, ainsi que la question de la régulation des marges. Comment se fait-il que dans un contexte d’inflation alimentaire, la grande distribution continue à se faire des marges de plus en plus importantes ? 

Nous avons également pu constater que les moyens alloués à l’agriculture biologique ne sont pas à la hauteur de l’urgence environnementale. Délaissée par le gouvernement et par la PAC, l’agriculture biologique française a, plus que jamais, besoin de soutien. 

Face aux nombreux enjeux que traverse cette filière capitale pour l’écologie, il est nécessaire d’envisager des solutions innovantes telles que par exemple, la sécurité sociale alimentaire.